logotype de l'ésam

ÉQUIPE PÉDAGOGIQUE


Deepak Ananth :
Historien de l’art, critique et commissaire d’exposition, Deepak Ananth (d.ananth@ esam-c2.fr) est professeur d’histoire de l’art à l’ésam Caen/Cherbourg. Diplômé en histoire et sciences politiques du St. Xavier’s College de l’Université de Bombay et ancien élève du Courtauld Institute of Art de l’Université de Londres, il a organisé ou participé à de nombreux projets parmi lesquels : Seuils (première exposition d’art contemporain français en Inde), National Gallery of Modern Art, New Delhi, 1996 ; Le Surréalisme, Banco do Brasil, Centre Culturel, Rio de Janeiro, 2001 ; Indian Summer : la jeune scène artistique indienne, ENSBA, Paris, 2005 ; L’Inde dans tous les sens, Espace Louis Vuitton, Paris, 2006 ; La Maison et le Monde, Espace Hermès, New York et Berlin, 2008 ; Leftovers, Fondation Hermès, Tokyo et Osaka, 2008/2009 ; Orientations, Fondation 11 Lijnen, Oudenburg, 2010 ; Indomania, Bozart, Bruxelles, 2013.

Juliet Bates :
Écrivain et Docteur en littérature et création littéraire (Centre for New Writing, University of Manchester, Royaume Uni), Juliet Bates (j.bates chez esam-c2.fr) est professeure de langue vivante étrangère à l’ésam Caen/Cherbourg. Elle a étudié le design graphique et l’illustration à la Bristol School of Creative Arts, et l’histoire de l’art au Birmingham Institute of Art and Design. Elle a travaillé comme illustrateur, puis comme Professeur d’histoire de l’art à l’Université Campus Suffolk. Ses nouvelles sont publiées par les journaux littéraires au Royaume Uni, au Canada, et aussi par le Comma Press, Manchester. Son roman, The Missing, est paru aux éditions The Linen Press, Edinburgh, en juin 2009. 

Emmanuel Besse :
Designer et co-fondateur du studio Large Projects, Emmanuel Besse est professeur de typographie et de design graphique à l’ésam Caen/Cherbourg. Il enseigne également la méthodologie du design au Paris College of Art. Diplômé d’un DNAP en Communication graphique (ESAD, Strasbourg) et d’un DSAA en design typographique (École Estienne, Paris), il a poursuivi sa pratique de création de caractères au sein de la fonderie Production Type. Avec Large Projects, il accompagne des clients internationaux issus de secteurs variés sur des projets de direction artistique, d’identité visuelle, de design graphique sur des supports imprimés et numériques, de mise en espace et de création typographique sur mesure.

Christophe Bouder :
Christophe Bouder (c.bouder@esam-c2. fr) est artiste, enseignant de pratiques artistiques à l’ésam Caen/Cherbourg et coordinateur du DNA option Design graphique. Titulaire d’un DNSEP, sa première expérience professionnelle s’est concrétisée dans le cadre du collectif La Station Mir, basé à Hérouville Saint-Clair, qui a pour but d’accueillir chaque année des artistes en résidence. Il développe depuis un travail de recherches personnelles qui prend la forme de photographies, d’installations ou d’objets technologiques qui sont montrés régulièrement dans le cadre d’expositions collectives ou personnelles. 

Laurent Buffet :
Docteur en philosophie de l’art (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Laurent Buffet (l.buffet chez esam-c2.fr) est professeur d’esthétique à l’ésam Caen/ Cherbourg. Il publie régulièrement des articles dans la presse spécialisée et a participé à la rédaction de plusieurs ouvrages collectifs et catalogues d’exposition. Dans le prolongement de sa thèse de doctorat portant sur les pratiques itinérantes dans la littérature et l’art contemporains, il a dirigé la publication d’un livre, intitulé Itinérances : l’art en déplacement, paru en novembre 2012 aux Éditions de l’Incidence. Il poursuit des recherches sur la place du récit dans l’art contemporain. Il a assuré le commissariat de l’exposition Légende au Frac Franche-Comté (6 février - 8 mai 2016) et a coordonné à cette occasion la publication du livre Légende* (Frac Franche-Comté/ Presses du réel, 2016).

Simonetta Cargioli :
Docteur en histoire des arts visuels et arts du spectacle, Simonetta Cargioli (s.cargioli chez esam-c2.fr) est, depuis 2004, professeure d’histoire et théorie des arts à l’ésam Caen/Cherbourg. Elle poursuit depuis les années 1990 une recherche sur les formes et les pratiques liées aux images temporelles, interrogeant le sens et l’expérience de ce que l’on appelle « cinéma », en creusant davantage ses marges et ses histoires peu connues, et en interrogeant les convergences entre geste, technique, idée et forme dans ce que l’on appelle « image ». Auteure de textes écrits et publiés en Italie et en France, elle se plaît également à développer dans les deux pays une activité de conférencière. Ces travaux de transmission de la recherche vont de pair avec des projets de diffusion et de commissariat dans plusieurs villes européennes. Engagée dans la réflexion et le travail de mise en forme de la recherche en école d’art, elle s’intéresse depuis toujours aux rapports entre projets, œuvres et mots ; ainsi à l’ésam Caen/Cherbourg elle accompagne l’étudiant dans l’élaboration d’une prise de parole, qu’elle soit écrite ou orale, vers la présentation de soi et de son œuvre.

Paul Collins :
Paul Collins (p.collins chez esam-c2.fr) est artiste-plasticien, musicien et professeur de pratiques artistiques à l’ésam Caen/Cherbourg. Ses peintures sont représentées par la galerie General Hardware Contemporary à Toronto, Canada. Son dernier livre, Vents - Photographies 1977-2017, vient de paraître. L’enregistrement de son récent concert au Palais de Tokyo, “Lacrymosa,” sortira en CD à l’automne 2016. Il a récemment joué à la Philharmonie de Paris en tant que membre du Glenn Branca Orchestra. Il enseigne la pratique artistique pluridisciplinaire. 

Muriel Couteau :
Muriel Couteau (m.couteau chez esam-c2.fr) est artiste et professeure de pratiques artistiques à l’ésam Caen/Cherbourg. Diplômée en philosophie, en psychologie et diplômée de l’école nationale de la photographie d’Arles, elle pratique et enseigne la photographie et l’écriture. Elle a exposé en France et à l’étranger et publie ses textes dans des revues. Elle engage une recherche à l’Université Paul Valéry autour des liens entre poésie, psychanalyse et politique.

Alexis Debeuf :
Alexis Debeuf (a.debeuf chez esam-c2.fr) est artiste et professeur de pratiques artistiques à l’ésam Caen/Cherbourg. Artiste bricoleur, volontairement touche-à-tout, il manipule ce qu’il trouve autour de lui pour s’exprimer sur le monde qui l’entoure. Avec un regard citoyen sur les situations économiques et politiques de nos sociétés, il invente ses propres règles, créant un décalage avec le réel. Réalisé à partir d’objets familiers, son "bric-à-brac", souvent bancal, propose des situations burlesques, des petits moments de poésie pour survivre à la routine et tourner en dérision le monde contemporain. Seul, ou avec le collectif j’aime beaucoup ce que vous faites, il a présenté son travail en France et à l’étranger et à participé à de nombreux programmes de résidences (USF Verftet de Bergen en Norvège, Artothèque de Caen, Maison des arts du Grand-Quevilly, Centre Culturel National de Bitola en Macédoine, CIAP de Vassivière, le Lieu Unique de Nantes, biennale du design de Saint Étienne).

David Dronet :
David Dronet (d.dronet chez esam-c2.fr) est professeur de pratiques artistiques à l’ésam Caen/Cherbourg. Agitateur de réseaux, animateur de projets collectifs, David Dronet travaille en prise avec des réalités artistiques partagées avec d’autres artistes ainsi qu’avec les étudiants. Il provoque les moments de sens et les concrétions de signes qui se produisent dans les entre-deux des images et des sons apparus avec les nouvelles technologies, dans les passages, entre les genres, entre écritures... Pour lui, le recours à la technique trouve sens au croisement avec la tradition artistique de la performance et de l’héritage de Fluxus, avec la marque de la poésie sonore et de l’art conceptuel. Son regard est attentif à la singulière qualité des images et des sons qui intègrent des grammaires, des motifs, des formes de récit et de discours qui relèvent de nouveaux langages qui ont déterminé des attitudes nouvelles de spectateurs et des nouveaux usages. Il est co-fondateur directeur artistique de la Station Mir depuis 1995 et directeur du festival ]interstice[ rencontre des inclassables.

Philippe Dufour :
Philippe Dufour (p.dufour@esam-c2. fr) est photographe et professeur de pratiques artistiques à l’ésam Caen/ Cherbourg. Ayant obtenu le DNSEP en 1980, il participe à l’exposition de la collection photographique de Bernard Lamarche-Vadel en 1983. Il est invité aux ateliers de Fontevrault en 1984. Sa première exposition personnelle a lieu à la galerie Arlogos à Nantes en 1986. Il est exposé la même année, à la galerie Gutharc-Ballin. Il réalise une commande de la Datar en 1987, une autre commande de la Brittany-ferries en 1992. Ses photographies sont visibles dans différentes collections, publiques et privées.

Céline Duval :
Céline Duval (c.duval chez esam-c2.fr) est artiste, professeure de pratiques artistiques à l’ésam Caen/Cherbourg. Elle signe sous le nom : documentation céline duval et est représentée par la galerie Semiose, Paris. Son travail explore la complexité photographique du paysage social. À l’école des Beaux-Arts de Nantes, ses premières recherches se portent sur la question de l’acte photographique et de la genèse de l’image. Afin d’observer le parcours et la diffusion des images, elle est iconographe dans une photothèque puis dans divers magazines. Découvreuse, moteur à la recherche de ces images qui tapissent notre imaginaire collectif, elle repère et s’approprie celles qui lui reviennent de droit et dont elle n’est pas l’auteur : une pierre - un document - à cet édifice en construction à partir duquel seront réalisés éditions, films et expositions. Il y est question de temps suspendu, d’érotisme, de pesanteur ou de contemplation ; de l’histoire de chacun, de nos mémoires infidèles et de nos corps sous l’emprise de leur propre photographie.
www.doc-cd.net
www.lesallumeuses.net

Sarah Fouquet :
Dessinatrice et graphiste, Sarah Fouquet (s.fouquet chez esam-c2.fr) est professeure de pratiques artistiques à l’ésam Caen/Cherbourg. Diplômée de l’ENSAD et ancienne membre de la section artistique de la Casa de Velázquez à Madrid, elle mène un travail polyvalent autour du dessin, de l’édition et du graphisme. Elle travaille, entre autres, pour la presse, le milieu culturel et associatif. Depuis 2011 elle intervient à l’école supérieure d’arts visuels de Marrakech. Elle est membre de l’Eiris (Équipe interdisciplinaire de recherche sur l’image satirique) depuis 2013. À l’ésam Caen/Cherbourg, ses étudiants sont amenés à travailler en partenariat avec des institutions telles que le CHU de Caen, l’IMEC, le festival ARG, le Théâtre de Caen, le Centre du graphisme d’Échirolles, l’Institut Français de Tunisie, le Gœthe Institut, le Cidal, les Arts Florissants..., à rencontrer des professionnels du graphisme lors de workshops et à œuvrer à la réalisation de projets allant de l’objet édité à l’espace public. Depuis 2009, elle organise régulièrement avec eux des évènements autour de la question de l’image d’actualité.

Nicolas Germain :
Artiste, graphiste et designer sonore, Nicolas Germain (n.germain@esam-c2. fr) est professeur de pratiques artistiques et coordinateur des 4e et 5e années options Art et Communication à l’ésam Caen/Cherbourg. Diplômé de l’école des Beaux-Arts de Caen en 1985, il fonde el TiGeR CoMiCs GroUP en 1984. Il réalise le premier jujuart show - Expérience sonore et visuelle en 1988, puis son premier album Things We Do ! Depuis cette date il se produit sur scène dans différents lieux d’art contemporain, festivals vidéo ou scènes rock (Festival Polyphonix ; Festival Vidéo Art Plastique ; Festival Vidéo Pop Combo ; Le Confort Moderne ; FRAC Basse-Normandie ; Fondation Cartier ; Festival Fin de Siècle ; L’échangeur ; Fabrique théâtrale, Loos-en-Gohelle ; Le Lieu + Scanner, Québec ; De Vrije Academie, Denn Hague ; Festival Acces(s) ; Festival Interstice ; Transat Vidéo...). Il collabore régulièrement avec différents artistes contemporains et musiciens, comme Joël Hubaut, Antoni Muntadas, Jacques Luley, documentation céline duval, Hervé Schuwey... Son dernier album, Lady Bird, est paru chez Optical Sound en octobre 2011. En 2017, il co-fonde le groupe « Variable » avec Julien Paci (Jean Lain), une réunion autour d’un instrument commun et une volonté d’exploration de l’aléatoire et des systèmes génératifs.
www.jujuart.com

Juanma Gomez : 
Designer graphique, Juanma Gomez (jm.gomez chez esam-c2.fr) est professeur de Design graphique et de typographie à l’ésam Caen/Cherbourg. Il est titulaire du Master 2 Design graphique et typographie appliquée du London College of Printing de Londres, obtenu avec les félicitations du jury, et du Master Graphisme éditorial de l’Istituto Europeo di Design (IED) de Madrid. Après ses études en Espagne et au Royaume-Uni, sa trajectoire professionnelle en France, où il s’installe en 2003, l’amène à collaborer avec des graphistes tels que Michal Batory ou Malte Martin. Il intègre l’atelier de création graphique de ce dernier comme chef de projet en 2005. En tant que graphiste indépendant, il a été notamment en charge de la communication visuelle du Centre des Arts d’Enghien-les-Bains (2006-2012) assurant également la conception graphique de ses catalogues d’exposition d’art contemporain. Fondateur de la société Graphique-lab en 2007, il signe, entre 2010 et 2016, avec Aline Girard sous le nom de Hands-up ! Studio. Juanma Gomez anime aujourd’hui une structure souple et réactive, entouré d’un réseau de professionnels (graphistes, illustrateurs, photographes), permettant d’entreprendre la gestion de dossiers de communication complexes et de répondre efficacement aux attentes des commanditaires. Il intervient principalement dans les domaines de l’édition, de la communication culturelle, de l’architecture et de l’art contemporain auprès d’artistes, d’agences et d’institutions et collabore régulièrement avec la Maison de la culture du Japon à Paris, l’agence d’ingénierie bioclimatique Le Sommer Environnement, la Fondation EDF ou le Pavillon de l’Arsenal.
www.graphique-lab.com

Benjamin Hochart :
Benjamin Hochart (b.hochart@esam-c2. fr) est artiste, professeur de pratiques artistiques à l’ésam Caen/Cherbourg et coordinateur de la mention Corps/Espaces de l’option Art. 
Il est diplômé de l’ENSBA Lyon, puis résident du programme de recherche La Seine de l’ENSBA Paris. Il revendique les influences des arts populaires et folkloriques, de l’art brut, de la bande-dessinée et de la science-fiction, des pratiques textiles diverses et des arts premiers, comme les témoins d’une pratique artistique fondée sur la non-hiérarchie des genres et des arts. En expérimentant de multiples supports et processus (dessin, sculpture, installation, vidéo, édition, etc.), sa recherche donne entre autres à voir des questionnements relatifs à la trace, au geste et au décoratif. Sur le modèle d’un grand collage, expérimentant les possibilités d’interprétations multiples d’une forme ou d’une image, son travail s’attache à épuiser des systèmes et des processus. Usant fréquemment du ratage, des accidents techniques et des rebuts de sa production artistique, Benjamin Hochart propose des formes aux lectures multiples qui tentent de perturber l’ordre établi des choses, en explorant le potentiel politique des positions marginales issues des contre-cultures ou des cultures populaires.

David K’Dual :
Artiste, graphiste et éditeur, David K’Dual (d.kdual chez esam-c2.fr) est professeur de pratiques artistiques à l’ésam Caen/ Cherbourg. Il s’intéresse aux questions liées à la mémoire et ses (re)présentations (vidéo/installation sonore). Depuis peu, il interroge particulièrement la notion de gestualité en art contemporain (danse/vidéo). Initialement transversale (photographique, sculpturale ou graphique), sa production personnelle l’a conduit à investir le champ – polymorphe par définition – de la technologie numérique. Collaborant à diverses publications en tant que graphiste, il codirige la revue Murmure et une maison d’édition, De l’Incidence éditeur, dont les projets éditoriaux, qui défendent une actualité de la recherche en art, se situent au croisement de la danse, du cinéma, des arts plastiques, de la littérature et des sciences humaines. David K’Dual ne propose que des expositions in situ. Il fut commissaire d’exposition, a conduit une commande publique en vidéo et a coopéré à l’édition de nombreux numéros de revues, de livres et catalogues d’exposition.

Adeline Keil :
Adeline Keil (a.keil chez esam-c2.fr) est photographe et professeure de pratiques artistiques à l’ésam Caen/Cherbourg.
Diplômée de l’école nationale supérieure de la photographie d’Arles, elle obtient en 2004 le Prix Européen de la FNAC. Photographe indépendante, elle réalise des travaux d’auteur et développe une recherche sur « l’humain dans son territoire » sur plusieurs continents, Ex-Yougoslavie, Islande, Guatemala, Madagascar... Ils sont régulièrement exposés dans différentes structures, centres d’art, galeries ou festivals en France et à l’étranger (Villa Médicis, centre photographique de Lima au Pérou, Conciergerie à Paris ...). Primée pour la réalisation d’une œuvre d’art dans le cadre du 1% artistique, son travail de recherche se poursuit à travers diverses résidences d’artiste où elle partage son expérience avec différents publics. Elle mène en parallèle un travail de photographe correspondant pour la presse française : Libération, Le Monde, Sciences et Vie Junior, Télérama...
www.adelinekeil.eu

Alice Laguarda :
Architecte DPLG (ENSA de Normandie), titulaire d’un DEA de philosophie (Université Paris-X-Nanterre) consacré à l’étude du concept de forme symbolique (E. Cassirer, E. Panofsky) appliqué à des productions artistiques et architecturales contemporaines, Alice Laguarda (a.laguarda chez esam-c2.fr) est professeure d’esthétique à l’ésam Caen/Cherbourg. Journaliste, critique, elle est l’auteur de très nombreux textes pour des revues d’arts et de recherche (art press, Trafic, L’Architecture d’Aujourd’hui, Ligeia, Le Café en revue…), des catalogues d’exposition, éditions d’artistes et ouvrages collectifs (Projections constructives, Centre d’art contemporain de l’Onde, Vélizy-Villacoublay, it :éditions ; À bras le corps. Matérialité, image et devenir des corps, Les Presses du réel ; Habiter le campement, Cité internationale de l’architecture et du patrimoine/Actes Sud…). Elle a créé avec l’éditeur parisien Jean-Michel Place le journal mensuel parpaings (art, architecture, paysage) dont elle a été la rédactrice en chef. Elle a réalisé de grands entretiens avec Gaetano Pesce, Jean Nouvel, Bodys Isek Kingelez, Rem Koolhaas, et des articles de fond sur Esther Shalev-Gerz, Francis Alÿs, David Cronenberg, Paul Verhoeven, Oscar Niemeyer… Depuis le début des années 2000, elle est régulièrement invitée pour des conférences dans des lieux artistiques et culturels portant sur l’art et l’architecture contemporains mais aussi sur le cinéma. Impliquée dans la mise en place de la recherche en écoles d’art, Alice Laguarda a été membre d’Actulab (Esbama/Délégation aux arts plastiques) et experte auprès du Ministère de la Culture pour l’évaluation des projets de recherche en arts.
Elle est l’auteur d’un essai intitulé Des films et des maisons. La périlleuse trajectoire de l’homme vers son humanité, paru aux éditions Rouge profond (2016).

Myriam Mechita :
Myriam Mechita (m.mechita@esam-c2. fr) est artiste et professeure de pratiques artistiques à l’ésam Caen/Cherbourg.
Elle se considère comme un sculpteur qui crée des installations et des formes énigmatiques. Les animaux qui constituent son bestiaire – chien, cerf, chevreuil, antilope, lièvre – sont dénués de détails et perdent leurs orifices aussitôt qu’ils sont en volume. Ils n’ont pas d’oreilles, d’yeux et de bouches et restent volontairement dans une forme primaire, tandis que les seuls humains représentés par l’artiste sont décapités. Elle se sert aussi abondamment de paillettes, de fragments de miroir et de l’aluminium comme des leurres, pour créer des basculements de perspectives, donner l’illusion que les objets apparaissent et disparaissent, ou encore pour que le regardeur soit dans l’impossibilité de situer exactement l’oeuvre dans l’espace. De nombreux artistes revendiquent la polysémie de leurs travaux, entendue comme un mode d’interprétation par couches successives. Myriam Mechita, elle, préfère la polyphonie et donc le mélange des sens pour que la signification se dérobe.

Jean-Jacques Passera :
Jean-Jacques Passera (jj.passera chez esam-c2.fr) est artiste et professeur d’arts à l’ésam Caen/Cherbourg.
Formé au conservatoire de musique et à l’école d’art de Nice, d’Aix-en-Provence et à l’UFR d’arts plastiques de Paris 1 Censier-Saint Charles. Artiste chercheur, Fullbright Reasearch Scholar, MICA, MD, USA, boursier MCC nouvelles technologies. Membre du mouvement Amnesis Art. Expositions à La Box Bourges, Galerie Pascal Van Hoecke Paris, Artothèque Caen, Royal Academy of Arts Schools Londres, FRAC Normandie Caen, Galerie l’Œil Histrion, lauréat de la Station d’Arts Électroniques Rennes, représentant de la France à la 1e Biennale de Sharja, UAE. Auteur de concerts, performances dont Steinway VS Yamaha avec Charlemagne Palestine. Producteur à France Culture-Radio France, auteur de dramatiques, de séries radiophoniques, de fictions, de programme ACR. Professeur aux écoles d’art de Nantes et de Parsons School of Design, tutor à la Royal Academy Schools of Arts de Londres. Chargé des relations européennes pour les enseignements artistiques au MCC. Conférencier dans de nombreuses universités, aux États-Unis, en Europe, au Moyen-Orient et en Inde. Programmateur et coproducteur d’une cinquantaine de spectacles, performances, concerts, chorégraphies, de recherches théâtrales et scéniques. Responsable de l’organisation de séminaires et de colloques. Commissaire d’une quarantaine d’expositions dont les premières grandes expositions en France de Roland Barthes, Fabrice Hybert, William Kentridge, Jordan Crandall. Auteur de textes critiques et poétiques dont, publiés récemment dans la monographie d’Atin Bazak et dans le catalogue de la rétrospective d’Alistair Wilson aux Museum Gallery et Millenium Court Arts Center à Belfast, Northen Irland.
jjpassera.com

Isabelle Prim :
Réalisatrice et actrice, Isabelle Prim (i.prim chez esam-c2.fr) est professeure de pratiques artistiques à l’ésam Caen/ Cherbourg.
Elle est diplomée du Fresnoy, après un post-diplôme à l’ENSBA Lyon. Elle est diplômée de l’École supérieure d’art et du conservatoire de théâtre de Grenoble et a étudié à l’Universität der Künste de Berlin. Elle est la première doctorante française en « étude et pratique des arts », sous la tutelle de l’UQAM (Université du Québec à Montréal) et du Fresnoy.
Mariant l’expérimentation et le récit, ses films — Mademoiselle Else (2010), Déjeuner chez Gertrude Stein (2013), Le Souffleur de l’affaire (2014)... — ont été présentés dans de nombreux festivals internationaux et centres d’art tels que le Centre Georges Pompidou, le Palais de Tokyo, le festival de Locarno, la Berlinale, le FID Marseille, etc. En tant qu’actrice, elle a joué pour J.-C. Brisseau, L. Moullet, D. Smith. Également monteuse, elle a travaillé avec L. Carax, C. Champetier, A. Fleischer, HPG, etc.

Michaël Quemener :
Michaël Quemener (m.quemener@ esam-c2.fr) est photographe et enseignant de pratiques artistiques à l’ésam Caen/Cherbourg.
Il effectue des études à l’école supérieure des Beaux-Arts de Liège (Belgique) section photographie, puis intègre l’école des Beaux-Arts de Caen où il obtient le DNSEP. Par la suite, il développe ses activités de photographe auteur et est notamment exposé au FRAC Basse-Normandie ainsi qu’au Centre d’art contemporain d’Hérouville-Saint-Clair. Aujourd’hui, parallèlement à son activité d’enseignement au sein de l’ésam Caen/Cherbourg, il exerce la profession de photographe indépendant et poursuit son travail de recherche artistique.

Maxence Rifflet :
Maxence Rifflet (m.rifflet chez esam-c2.fr) est artiste et professeur de pratiques artistiques à l’ésam Caen/Cherbourg. Son travail explore les possibilités de la photographie, entre exigence documentaire et recherche formelle. La question de l’habiter est au centre de sa pratique qui s’organise à partir de situations et de territoires spécifiques dans lesquelles l’image devient le support d’une interaction sociale. Au sein du groupe Rado, il a répondu à une commande publique du CNAP sur le pays de Tulle concrétisée par une exposition au Centre international d’art et du paysage de Vassivière en 2014. À l’été 2010, il a présenté deux expositions personnelles au centre d’art Le point du jour et au Pôle Image Haute-Normandie. Le livre Une route, un chemin a été publié à cette occasion. Il réalise par ailleurs de nombreux projets d’expérimentation artistique au sein de structures pédagogiques. Il travaille actuellement à un projet sur l’architecture carcérale envisagée comme machine optique.

Tanya Rodgers :
Artiste et graphiste, Tanya Rodgers (t.rodgers chez esam-c2.fr) est professeure de pratiques artistiques à l’ésam Caen/Cherbourg. Elle a commencé à étudier à l’école d’art de Chesterfield, en Angleterre, puis a obtenu à l’école des Beaux-Arts de Bristol un « BA Honours in Graphic Design » (option illustration). Après un travail en free lance, elle s’est installée en France, où elle a mené des études de français à l’université de Bordeaux, puis a exercé le métier de graphiste en agence de publicité. Cette expérience a rendu sensibles les nécessités du monde de l’entreprise. Elle a en parallèle continué à exposer son travail dans plusieurs villes de France. Aujourd’hui, elle développe toujours sa recherche personnelle, mixant sérigraphie, typographie, édition et peinture. Ce travail, axé essentiellement autour de la couleur, de la lumière et du support imprimé, a vocation à traiter de sujets qui témoignent des signes de notre temps dans divers espaces.

Alexandre Rolla :
Historien et critique d’art, poète, commissaire d’expositions, Alexandre Rolla (a.rolla chez esam-c2.fr) est professeur d’histoire de l’art à l’ésam Caen/Cherbourg et coordinateur de la mention "Inventer le réel". Il enseigne également à l’Université de Franche-Comté à Besançon et est membre du Centre d’Art Mobile. Doctorant en philosophie (Université de Franche-Comté), il prépare actuellement une thèse sur l’œuvre du peintre Jean Messagier (1920–1999) : « Jean Messagier, du paysage comme politique de la peinture ». Il articule ses activités autour de quatre axes principaux : l’exposition, avec une activité de commissaire et d’enseignant auprès d’étudiants formés aux métiers de l’exposition / les œuvres communes et collectives, recherche appuyée par divers travaux universitaires / les relations entre poésie et arts plastiques, recherche qui se traduit dans l’engagement de critique d’art et dans l’élaboration d’un traité d’analyse poétique des œuvres plastiques / les relations entre paysage et pays, temps local et temps global, entre localisme et universalisme, point de rencontre et d’articulation des préoccupations qui lient l’ensemble de ses travaux.

Françoise Schein :
Architecte et urbaniste de formation, Françoise Schein (f.schein chez esam-c2.fr) est artiste et professeure de pratiques artistiques à l’ésam Caen/Cherbourg. Elle centre son travail artistique sur la cartographie et les droits fondamentaux. Elle réalise des oeuvres monumentales qui s’insèrent dans les villes et dont la production réunit de multiples intervenants créant une transversalité entre l’art, l’urbain, la géographie, le politique et le sociologique. Elle est l’auteure, entre autre, de la station Concorde à Paris construite en 1989, œuvre qui inaugura un travail artistique sur l’éthique, qu’elle a développé depuis de manière internationale dans le monde. Artiste autant que citoyenne, son travail s’enrichit de collaborations avec de nombreuses personnes à qui elle offre des lieux d’expression. Le Musée du CIVA à Bruxelles lui a consacré une exposition rétrospective en 2014, suivie par le Musée FAAP de Sao Paulo en 2015. En 2016, avec la Centrale for Contemporary Arts de Bruxelles, elle réalise Le Banquet, une œuvre monumentale publique. En 2017, elle créa un important projet à Port au Prince en Haïti. Une monographie est parue aux éditions Mardaga : Françoise Schein, artiste des droits humains. Elle est par ailleurs la fondatrice et la directrice de l’Association Inscrire créé en 1997. En 2016 elle a été élue académicienne à l’Académie Royale des sciences, des lettres et des beaux arts de Belgique. 
À l’ésam Caen/Cherbourg, elle est professeur de volume/espace et d’art urbain et enseigne le dessin d’architecture, la perspective, la création par la manipulation formelle et par la récupération de déchets, la scénographie autant opératique qu’urbaine avec d’autres professionnels de ces champs de recherches.

Phil Stephens :
Phil Stephens (p.stephens chez esam-c2.fr) est plasticien-sculpteur, professeur de pratiques artistiques à l’ésam Caen/Cherbourg et de la 2e année d’études option Art (site de Cherbourg) et de la 3e année d’études options Art et Communication. Diplômé de l’école des Beaux-Arts de Norwich, après 5 ans d’études en Angleterre qu’il poursuit en Allemagne, à la Fachhochschule de la Kiel University of Applied Sciences, il s’installe par la suite à Turin comme assistant de Mario Merz. Depuis 1996, il vit et travaille à Bagneux en région parisienne et a exposé, entre autres, à la Biennale de Saint-Cloud (2004), au Salon de la jeune création de Paris-La Villette (2002) ainsi qu’en Allemagne (2000), Autriche (1999), Espagne (1998) et Portugal (1999). En complément de sa pratique personnelle, il est régulièrement amené à travailler avec des architectes, des designers et diverses entreprises (Arcelor, Versace, Bless...) sur des projets d’aménagement intérieur, en produisant maquettes, prototypes et autres études matériologiques relatives au mobilier, à des accessoires de cinéma ou d’émissions télévisées.

Pierre Tatu :
Pierre Tatu (p.tatu chez esam-c2.fr) est artiste et professeur de pratiques artistiques à l’ésam Caen/Cherbourg. Tout en interrogeant les contextes d’apparition des valeurs esthétiques, son travail se nourrit de la distance critique qu’il maintient face au processus créatif, sans outrepasser ce qui est de l’ordre du constat ou plus encore de la constatation. Ses propositions - images, objets, sculptures, installations - sont souvent des manières de s’effacer plus que de s’adonner à l’exercice d’un commentaire, voire à celui d’une autorité. Et si ses choix se font souvent en direction de certains objets ou référents de notre espace familier, et parfois en prennent l’apparence, c’est en premier lieu pour leur pouvoir d’indexation de l’espace à des situations où dominerait notre désir de repli, d’un repos, d’une forme de détachement ou de relâchement mental et/ou physique, « à cheval entre sensibilité et ennui » (Dan Cameron, à propos Du genre de poésie ambivalent d’Edward Ruscha).

Maxime Thieffine :
Maxime Thieffine (m.thieffine chez esam-c2.fr) est artiste, professeur de pratiques artistiques à l’esam Caen/Cherbourg et coordinateur de la 1ere année d’études. Il est diplômé en cinéma à Paris III Sorbonne-Nouvelle et a étudié au Fresnoy, Studio National des Arts Contemporains. On a pu voir son travail récent au FRAC Île-de-France en 2017, ainsi que dans divers galeries et centre d’art en France ou en Europe ces dernières années. Il s’intéresse au processus et à l’expérience de création, à la naissance des formes et à leur devenir image. À l’esam Caen/Cherbourg, il enseigne la peinture et les fondamentaux du langage pictural aussi bien abstrait que figuratif.
maximethieffine.com


Philippe Thomarel

Didier Tirard :
Didier Tirard (d.tirard chez esam-c2.fr) est professeur de pratiques artistiques à l’ésam Caen/Cherbourg. Après des études de cinéma et d’audiovisuel à l’école supérieure de réalisation audiovisuelle et à l’issue d’un mémoire de fin d’études portant sur la prise de son en stéréophonie de phase et d’intensité, il s’oriente vers les métiers du son et occupe les fonctions d’ingénieur du son (vidéo, cinéma, industrie du disque). Par la suite, il s’associe dans une société de vidéo et devient monteur-truquiste, réalisateur audiovisuel et vidéo, chef opérateur vidéo, et participe au plan recherche image de l’INA en tant que concepteur-animateur-testeur 3D. Depuis 2000, il enseigne l’intégration multimédia dans les sites web à l’IUT de Caen en licence professionnelle « Valorisation des sites touristiques et culturels », à l’université de Caen en licence professionnelle « Activités et techniques de communication webmestre » ainsi qu’en master DNR2i « Document numérique en réseau, parcours ingénierie de l’internet ».

Tania Vladova :
Titulaire d’un doctorat de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales portant sur l’esthétique de l’improvisation, Tania Vladova est professeure d’histoire de l’art à l’ésam Caen/Cherbourg.Membre du Centre de recherches sur les arts et la littérature (EHESS), elle travaille dans le domaine de la théorie de l’art et de l’image à l’époque moderne. Membre-fondateur du comité de rédaction de la revue Images Re-vues et du comité de lecture de la revue Critique d’art, par le passé elle à enseigné à l’EHESS et à l’Université de Paris 5, et a été chargée de recherches au Centre allemand d’histoire de l’art à Paris. Ses publications et éditions portent principalement sur la théorie de l’image, la science de l’art et l’esthétique du théâtre. Elle a notamment contribué au Dictionnaire d’esthétique et philosophie de l’art (Armand Colin, 2007), à la Nouvelle Revue d’Esthétique, à la Zeitschrift für Ästhetik und allgemeine Kunstwissenschaft, ou encore &a ! grave ; la revue Trivium.

Thierry Weyd :
Éditeur, artiste dilettante et diplomate, Thierry Weyd (t.weyd@esam-c2.fr) est professeur de pratiques artistiques à l’ésam Caen/Cherbourg, coordinateur de la future option Design mention Éditions en 2e cycle. Ses dispositifs de concerts audiovisuels (poetic concrete music unplugged (sic)), oscillant entre poésie, théâtre d’objets, blague et performance, sont toujours accompagnés de multiples ou/et d’ouvrages édités (imprimés, sonores et online) et trouvent parfois leur traduction sous la forme d’expositions. L’enseignement qu’il dispense à l’ésam Caen/Cherbourg concerne l’édition dans toutes ses pratiques et toutes ses formes (imprimées, sonores, audiovisuelles, online, objets, performatives, …). Cet enseignement est caractérisé par une observation détaillée des liens entre les révolutions techniques et les inventions artistiques dans les domaines visuels, sonores, littéraires et la culture populaire du XIXe, XXe et XXIe siècles. À ces différents modes opératoires s’ajoute l’organisation chaque année, avec les étudiants, du salon Impressions Multiples à l’ésam Caen/Cherbourg. On retrouve cette même approche sensible, encyclopédique et transversale dans les diverses collections d’ouvrages produits depuis 1985 par les éditions cactus (la manufacture des cactées), dans l’organisation d’expositions et de festivals, dans les articles édités et dans les conférences proposées par Thierry Weyd.
www.thierryweyd.com
www.editions-cactus.com
www.acousticcameras.org
www.elgaland-vargaland.org

Emmanuel Zwenger :
Doctorant en littérature comparée (Université de Caen Basse-Normandie), Emmanuel Zwenger (e.zwenger chez esam-c2.fr) est enseignant en histoire et théorie des arts à l’ésam Caen/Cherbourg. Rédacteur en chef du journal puis de la revue de l’école régionale des beaux-arts de Caen OHM (1998-2008), Emmanuel Zwenger prépare un doctorat sur la modernité du livre chez Georges Perec et WG Sebald. Publications récentes : Muriel Pic, Emmanuel Zwenger, Pamuk Apt. : mémoires stambouliotes et montage littéraire in Critique n°132, 2008 ; Tous dorment-ils ? À propos de Doriss Ung, Catalogue du Wharf, Centre d’art contemporain, Hérouville Saint-Clair, 2012 ; Photographie documentaire et dialogisme dans Retour à Bakhtine ? Essais de lectures bakhtiniennes, revue Textuel n°69, décembre 2012 ; Entretien avec Gilles Saussier dans Que faire avec les ruines ? Poétique et politique des vestiges, Colloque Paris Diderot, décembre 2012 (à paraître).

 espace pro | mentions légales | webmail | Se connecter |