SI CINEMA 4 - Séance #3

Retrouvez ici les synopsis des films en compétition projetés le vendredi 7 avril 2023 à 10h au Café des images.

THE IMITATION GAME (2019, 9 min)

De User Unknown

École Nationale Supérieure d’Art de Dijon

Cette vidéo montre l’effort d’une étudiante extra-européenne pour s’intégrer dans la culture française à travers l’apprentissage de la langue.

HOT BRICK (2022, 16 min)

De Seunghyun Park

Haute École des Arts du Rhin - Site de Strasbourg

Il existe dans le désert du Nevada une ville baptisée Survival Town, constituée de maisons témoins ayant survécu aux tests des bombes atomiques de l’Opération Teapot dans les années 1950. Ce court-métrage est inspiré de l’une d’entre elles, une maison en briques qui subsiste encore aujourd’hui parmi les vestiges du site des essais nucléaires. En étant replacée dans le contexte des Trois Petits Cochons, elle permet de créer un parallèle entre le conte et l’Histoire, mais aussi entre différentes couches de fiction au sein de la réalité, à savoir la simulation (les essais nucléaires avec des maquettes grandeur nature), sa théâtralisation (dans les restitutions à la télévision), et l’impact de l’ombre de la menace sur les comportements malgré l’absence d’affrontements (construction d’abris, réserves) afin d’entamer un questionnement autour de l’antagoniste.

IRINA (2022, 15 min)

De Elena Galeeva

École supérieure d’art et de design TALM - Le Mans

Film Documentaire/Fiction

Trois passeports, trois identités, trois personnages. Irina est le premier, la première partie de ma trilogie à venir sur l’identité flottante du héros. Russe, Ukrainienne, ou Française, son identité, comme un tirage de tarot, change et varie en interprétation selon sa position géographique ou sentimentale. Dans cette partie, à travers Irina, il et elle en vient à nous parler du premier passage de frontières de sa vie, du regard porté sur sa propre migration de Sébastopol en Ukraine à Annecy en France et sur sa mère. Il repasse par son enfance, avant de se dévoiler dans sa féminité, passant par des phases de jugements à l’égard de celle qui l’a amené à traverser ces différents territoires, et des phases de nostalgies du pays quitté.

L’ÎLE DU RADEAU (2020, 4 min)

De Zhexiang Chen

École nationale supérieure des beaux-arts - Paris

Cette vidéo est composée de deux écrans qui apparaissent en alternance. Elle inspecte les archipels situés entre la Chine continentale et le détroit de Taiwan, qui sont maintenant inhabités. La scène à gauche est une image de la plus grande île qui constitue un paysage hétérotopique. Je suis intéressé par le radeau au premier plan qui a été modifié par un ajout : un panneau solaire et une caméra de surveillance. J’ai reconstruit ce radeau en modélisation 3D et j’ai conçu un homme nu qui flotte dans un monde seul et isolé de tous dans l’animation à droite. La vidéo raconte l’histoire de cet homme abandonné qui vit comme un exilé, un ermite avec une caméra de surveillance.

J’AIME SA PETITE CHANSON (2022, 18 min)

De Valentine Desplechin

ERG - école de recherche graphique Bruxelles (Belgique)

Ma maman me dit lors d’un trajet en voiture qu’elle doit subir plusieurs opérations.

Depuis ce trajet, j’ai ce besoin de la filmer presque tout le temps. Je veux la garder encore en vie longtemps sur tous mes disques durs, dans ma mémoire et mes souvenirs.

BELLEVILLE (2022, 8 min)

De Yi Wei Chang

École supérieure d’arts & médias de Caen/Cherbourg

Dans les années 1990, après l’essor du commerce, le développement de l’économie entraîne une vague de licenciements. La plupart des habitants du nord-est de la Chine sont incapables de subvenir aux besoins de leur famille et ont commencé à partir à l’étranger. Certaines femmes n’ayant pas la nationalité du pays et ne parlant pas français, se sont prostituées, créant ainsi une génération de personnes séparées de leur mère depuis l’enfance. Ce film est une interview de quelques personnes du nord-est de la Chine parlant du souvenir de leur mère. D’après des photos prises à Belleville, le temps semble s’être arrêté il y a trente ans en Chine, et également à Paris.

WONDERING ABOUT (2022, 6 min)

De Amélie Cooper

Haute École des Arts du Rhin - Site de Strasbourg

Un flux de pensées et de questions est exposé aux spectateur·ices à travers des images se référant au cycle de l’eau, et au cycle de la vie. Je m’interroge à propos de la place que j’occupe dans l’esprit des autres et dans le monde, à propos de l’image que je laisse derrière moi, et j’invite les gens qui regardent la vidéo à se poser les mêmes questions.

DOOSRA (2021, 29 min

De Keerthigan Sivakumar

École cantonale d’art de Lausanne (Suisse)

Vinoth, un jeune demandeur d’asile sri-lankais, vit seul en Suisse depuis un an. Chaque matin, il conduit sa camionnette à travers Lausanne pour livrer du pain. Ce travail régulier est la seule chose qu’il a dans la vie, ici, loin de ses racines. Il décide alors de sortir de sa routine en cherchant une activité bénévole qui lui permettrait d’aider les autres, de faire des rencontres et peut-être de se faire des ami.es parmi les Suisses.

  Wondering about - Alice Cooper
  The imitation game - User Unknown
  Irina - Elena Galeeva
  Belleville - Yi Wei Chang
  Hot brick - Seunghyun Park
  J'aime sa petite chanson - Valentine Desplechin
  Doosra - Keerthigan Sivakumar
  L'île du radeau - Zhexiang Chen